DCF RÉUNION

UN SYNDROME À MÉDITER

Le Grand Yackafaucon

jeudi 6 novembre 2008 par DCF RÉUNION

Le syndrome du Grand Yacka-Faucon (GYF).

Le syndrome du Grand Yacka-Faucon se caractérise par une grande profusion d’idées ambitieuses constamment contrariées par une totale incapacité à la mise en œuvre du moindre projet. Une contradiction que le GYF exprime par une grande agressivité à l’égard de ceux qu’il désigne comme devant mettre en oeuvre ses idées. En bonne mouche du coche, le GYF se convainc que le monde ne tournerait pas sans lui. Ceux à qui il s’adresse sont tous des fainéants, des incapables et lui, qui ne sait rien faire par lui-même, se donne pour mission de les mettre au travail. Velléitaire et très vindicatif, le GYF trouve sa satisfaction en harcelant les actifs dont il conteste le travail à longueur de journée. Il se répand en "conseils" pour leur expliquer ce qu’ils devraient faire, sans jamais leur expliquer comment. Et heureusement, car s’il se hasarde à proposer une méthodologie, elle se révèle toujours catastrophique.

Une des caractéristiques forte du grand Yacka-Faucon est son entêtement hors du commun et l’extrême violence de son obstination. Une fois qu’il s’est fixé une mission, rien ne peut le faire douter de son bon droit ni de la justesse de sa cause. Lorsqu’il a une idée en tête, ce chasseur tenace est intraitable : tout doit être mis en oeuvre sans délai pour lui donner satisfaction. Peu importent les moyens et le temps de travail nécessaire, le GYF s’en fiche, c’est pas lui qui fait le travail. Dès lors qu’il s’est trouvé une le Grand Yacka-Faucon fond sur elle et la harcèle de coups de bec et de coups de griffes pour le plier à ses caprices. Tous les moyens lui paraissent dès lors légitimes pour contraindre sa victime à répondre à ses injonctions. Dans sa juste croisade, l’arsenal du GYF compte le terrorisme verbal, le dénigrement systématique, l’invective publique et la prise à partie sous toutes ses formes. Quand ça ne suffit pas, il n’est pas rare non plus qu’il use de la dénonciation et de la rumeur, qu’il diffuse par voix de presse ou dans tous les médias auquel il accède. Forcément, la facilité d’expression non contrôlée de l’Internet en fait un outil de prédilection du Grand Yacka-Faucon où il sévit avec ardeur. On le nomme alors Troll ou Spammeur. Le mail est l’outil dont il use et abuse avec bonheur et les listes de discussion ou de diffusion sont pour lui une source de jouissance infinie ; il y multiplie ses envois à tort et à travers sans aucune retenue. Ne vous avisez pas de l’inviter à un minimum de modération : vous deviendriez immédiatement un abominable censeur et une victime privilégiée de sa hargne vengeresse. Si vous êtes un jour la proie d’un Grand Yacka-Faucon, préparez-vous à passer un sale moment car aucune manœuvre ne vous permettra d’éviter l’affrontement :

  • vous tentez de lui donner satisfaction : vous n’en ferez jamais assez, des jours et des nuits d’efforts ne vous permettront pas de satisfaire le début du quart de ses exigences démesurées,
  • vous faites la sourde oreille : il vous harcèlera et cognera de plus en plus fort pour vous forcer à réagir,
  • vous contre-attaquez : c’est une lutte à mort qui s’engage dont aucune des parties ne sortira indemne. Expert dans la manipulation, le Grand Yacka vous y donnera toujours le mauvais rôle : sa nature profondément paranoïaque l’engageant à penser que vous êtes l’organisateur d’un complot destiné à le contrecarrer dans la réalisation de ses projets merveilleux,
  • vous abandonnez le terrain et partez vivre en Hermite dans une retraite retirée : vous êtes un lâche qui refuse de s’acquitter de sa tâche. Dès lors, toute personne qui fait quelque chose de constructif doit se préparer à la lutte contre le Yacka-Faucon. Il lui faudra pour cela se construire une solide cuirasse et savoir recourir à grande capacité de distanciation. Vous pourrez alors invoquer le proverbe suivant : "mieux vaut allumer une bougie que maudire l’obscurité".

Vous vous sentez concerné par le sujet n’hésitez pas à apporter vos témoignages sur dcfreunion@orange.fr


Accueil du site | Membres | Plan du site | | Statistiques | visites : 103212

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ACTUALITÉS  Suivre la vie du site ARCHIVES   ?

Site réalisé par 3CoSS avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License