DCF RÉUNION

TICKET PSY

Un ticket psy et çà repart

dimanche 23 novembre 2008 par DCF RÉUNION

Après les bons vieux « tickets resto » et « chèques vacances », les salariés vont pouvoir dépenser des « Tickets Psy ». Que n’y avait-t-on pensé plus tôt ! Grâce à ce sésame, le salarié qui a mal à son moi va s’allonger sur un divan et, à la fin de la séance d’une heure, il règle les 90 euros de la consultation avec son ticket. Son entreprise prend en charge une partie du carnet de 5 coupons qu’il aura pris soin de retirer auprès de sa DRH, de son comité d’entreprise ou de son médecin du travail, c’est selon. Plusieurs prestataires ont flairé le filon et proposent à de grandes entreprises de prendre en charge les maux invisibles de leurs salariés sous cette forme tellement pratique.

DESCRIPTIF :

Le Ticket Psy™ est un service qui s’adresse aux entreprises qui considèrent que le mieux-être psychologique et physique de leurs salariés est une contribution importante à l’amélioration des performances et du climat social.

Le Ticket Psy™ (marque déposée par a.s.p entreprises) est un service de soutien et d’accompagnement psychologique individuel, destiné aux salariés qui en ressentent le besoin pour des raisons d’ordre professionnel ou personnel.

Il s’adresse à toute personne confrontée temporairement à des difficultés qu’elle ne peut plus surmonter seule, et qui peuvent à la longue altérer son état de santé et sa contribution à l’entreprise.

Les motifs d’utilisation des Tickets Psy™ par les salariés sont d’ordre personnel ou professionnel.

1° Personnel : Divorce, Chômage d’un conjoint, Difficultés face aux enfants, Problèmes de santé, Maladie d’un parent proche, Grande anxiété, Dépression.

2° Professionnel : Perte de motivation ou de repère, harcèlement, violence au travail, mal être au travail, organisation du travail (absence de contrôle sur le répartition et la planification des tâches, imprécisions des missions, exigences contradictoires, mauvaise communication, flux tendus, incompatibilité des horaires de travail avec la vie sociale et familiale, précarité du statut, absence de définition des objectifs généraux de l’organisation, etc. ), qualités des relations de travail (manque de soutien de la part des collègues et des supérieurs hiérarchiques, management peu participatif, manque de ou non reconnaissance du travail, isolement social ou physique, etc.) , stress excessif, situation de changement, problèmes relationnels.


Accueil du site | Membres | Plan du site | | Statistiques | visites : 95213

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LU DANS LA PRESSE OU SUR INTERNET   ?

Site réalisé par 3CoSS avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License